L’inhumation, comme l’incinération, sont des pratiques aux origines anciennes, et qui répondent à un certain nombre de règles. Notre établissement Assistance Funéraire Toulousaine vous garantit la plus grande transparence quant au choix entre ces coutumes et leurs coûts.

L’inhumation, plus souvent appelée enterrement, correspond à la mise en terre du défunt, tandis que la crémation est une technique qui requiert de brûler et réduire en cendres le corps du défunt. Ces deux coutumes répandues doivent avoir lieu entre 24h et 6 jours après le décès.

L'inhumation en pleine terre, une coutume très répandue

Inhumer un défunt, autrement dit le placer en terre et réaliser une sépulture dédiée à sa mémoire, est une pratique très répandue en France. L’inhumation se fait généralement dans le cimetière de la commune où le défunt résidait, celui de celle où il est décédé ou celui de celle où est situé le caveau familial.

Pour réaliser une inhumation, un acte de concession doit être au préalable réalisé. Celui-ci fixe la destination et la durée pour laquelle l’emplacement du cimetière est acheté. Si le défunt n’en possède pas, il est inhumé dans un emplacement individuel en terrain commun, fourni gratuitement par la commune pour une durée d’au moins 5 ans.

Le prix d’une inhumation peut varier selon différents critères et en particulier celui de la marbrerie funéraire choisie. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour discuter des tarifs d’inhumation.

Discuter du prix d'une inhumation

L’incinération, ou crémation, est une pratique funéraire très ancienne, venue de culture et de civilisation parfois disparues. L’incinération consiste à brûler le corps du défunt et le réduire en cendres, dans un crématorium. Comme pour l’inhumation, la crémation doit se faire en respectant certains délais, et nécessite l’autorisation du maire du lieu du décès. Nous proposons des cercueils de crémation.

Après l’incinération, les cendres du défunt doivent être conservées dans un espace cinéraire dédié, ou dispersé dans un emplacement lui aussi dédié. Depuis 2013, toutes les communes de 2000 habitants doivent disposer d’un espace cinéraire dans le cimetière. Les cendres ne peuvent plus être gardées chez soi, comme cela pouvait être de coutume par le passé.

Les proches du défunt peuvent choisir de déposer l’urne cinéraire recueillant les cendres après crémation dans un espace collectif, pouvant accueillir une à plusieurs urnes. Les cendres peuvent également être dispersées dans le jardin du souvenir du cimetière, un espace aménagé à cet effet. Enfin, l’urne contenant les cendres après crémation peut aussi être placée en terre, dans un petit caveau individuel. Le coût d’une incinération peut varier en fonction du cercueil de
crémation ainsi que d’autres critères.

La cérémonie de crémation est similaire à celle de l’inhumation. Elle permet aux familles et aux proches de se recueillir et de dire adieu au défunt, avec ou sans bénédiction religieuse selon les souhaits de la famille.

téléphone blanc sur fond transparent

Vous souhaitez en savoir davantage sur l'inhumation et la crémation? Nous répondons à toutes vos questions.